Formation et engagement

L'un de nos objectifs principaux est de faciliter la collaboration, la formation et le renforcement des capacités dans la recherche sur les infections émergentes. Nous facilitons un certain nombre d'activités de formation et d'engagement pour nous assurer que la conception de la plate-forme soutient  les chercheurs des pays affectés par le virus Ebola à utiliser au mieux les données assemblées.

IDDO's first group of trainee data managers from Liberia and Sierra Leone in 2018
i
IDDO's first group of trainee data managers from Liberia and Sierra Leone in 2018

En nous concentrant sur la formation et le renforcement des capacités, nous soutenons le développement de gestionnaires de données, de chercheurs et de législateurs dans les pays affectés par Ebola, afin de recueillir et d'analyser les données de la plate-forme Ebola pour produire de nouvelles évidences d'impact sur les politiques. Ces collaborateurs, stagiaires et associés ont apporté une contribution essentielle au programme de recherche de la plateforme, au processus de gestion des données et au cadre de gouvernance. En plus des informations ci-dessous, un journal des activités d'engagement est également disponible, fournissant une liste complète de tous les travaux d'engagement de la plate-forme.

Pour une liste complète des activités de formation et d'engagement de la plateforme de données Ebola, cliquez ici. Pour en savoir plus sur les différentes opportunités de formation, abonnez-vous au bulletin IDDO.

Photo of Dr Kwame Oneill

Janvier 2020 Le Dr Kwame Oneill a rejoint la plate-forme IDDO en tant que boursier soutenu par le Programme spécial de recherche et de formation concernant les maladies tropicales (TDR) hébergé à l'OMS. Clinicien et médecin de district basé au Ministère de la santé et de l'assainissement de la Sierra Leone, Dr Oneill participera à un programme de formation d’IDDO de 12 mois à l'université d'Oxford. L'accent sera mis sur le développement des compétences en matière de gestion des données, recherche clinique, gouvernance des données et analyse biostatistique.

 

 

Septembre 2019 Le Dr Sulaiman Jalloh, clinicien en Sierra Leone, a récemment terminé sa maîtrise en santé internationale et médecine tropicale à l'université d'Oxford, et fait maintenant un stage de recherche à IDDO jusqu'en mars 2020. Dr Jalloh met l'accent sur le développement des compétences en matière de revue systématique, d’extraction des données et d'analyse des données afin de créer un ensemble de résultats de base pour les essais cliniques sur la fièvre de Lassa, tout en soutenant le lancement de la plate-forme de données Ebola. Il fait partie du personnel du Ministère de la santé et de l'assainissement de la Sierra Leone.

Août 2019 — En collaboration avec l'université Gamal Abdel Nassar Conakry, IDDO a dispensé une semaine de formation aux méthodes de la recherche à 35 assistants cliniques de l'université. Ces assistants sont responsables de la supervision des thèses de recherche des étudiants en médecine. Le financement a été assuré par le Programme spécial de recherche et de formation concernant les maladies tropicales (OMS/TDR).

 

Septembre 2018 à mars 2019 — Wahdae-mai Harmon, clinicienne et chercheuse au Libéria, a entrepris un stage de six mois à IDDO après la fin de sa maîtrise en santé internationale et médecine tropicale à l'université d'Oxford. Mme Harmon a reçu une formation en matière de revue systématique, logiciel de référence et outils de dépistage, et mis en œuvre ses compétences pour rassembler des données probantes à l'échelle mondiale sur les résultats cliniques des fièvres hémorragiques virales et Ebola.

Novembre 2018 — IDDO a accueilli trois stagiaires en gestion des données, en provenance du Libéria et de la Sierra Leone, pour une formation d'un mois. Ils étaient installés dans nos bureaux d’IDDO pour une formation intensive avec notre équipe de données. Ils ont développé des compétences en matière de curation des données, normes relatives aux données, programmation statistique, informatique et sécurité des données. Ils ont également eu l'occasion de participer à des manifestations locales et nationales comme l’événement Better Science through Better Data qui a eu lieu à Londres en 2018. Ils font maintenant partie du secrétariat de la plate-forme de données Ebola. Leur compétence est maintenant mise au service de la curation des données de la plate-forme au sein de notre équipe de données Ebola. 

 

Fayiah Tamba est professeur de statistiques à l'Université du Libéria et chercheur à l'Institut national de santé publique du Libéria

Trokon Omarley Yeabah est gestionnaire de données à l'Institut national de santé publique du Libéria.

Musa Martin Feika est gestionnaire de données et agent administratif à la Direction de la sécurité sanitaire et des urgences, au Ministère de la santé et de l'assainissement de la Sierra Leone.

 

Décembre 2017-18 — Mahamoud Sama Cherif, clinicien et chercheur clinique à l'université Gamal Abdel Nassar Conakry, en Guinée, a passé 12 mois à IDDO grâce à une bourse de recherche clinique et de développement. Cette opportunité, financée par le Programme spécial de recherche et de formation concernant les maladies tropicales (OMS/TDR), comportait une formation et un mentorat en matière de gestion des données, recherche clinique et analyse biostatistique.

 

Janvier 2018 — IDDO a organisé un atelier sur l’amélioration des données de recherche pour mieux orienter le traitement des maladies infectieuses liées à la pauvreté à Nairobi, au Kenya. Plus de 50 gestionnaires de données, biostatisticiens et chercheurs, principalement d’Afrique subsaharienne, ont participé à cet atelier. Cette activité a bénéficié d'un financement du British Council et du Programme Newton Fund Researcher Links.

Août 2017 — Julius Gilayeneh, médecin du Libéria, a fait sa maîtrise en santé internationale et médecine tropicale à l'université d'Oxford. La supervision de ces études a été assurée par IDDO, y compris sa thèse qui a porté sur l'utilisation des données probantes d’Ebola pour orienter l'élaboration des directives sur le traitement de l’épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, en 2014-16. Après sa maitrise, il a entrepris un stage de six mois à IDDO pour développer ses compétences en matière de gestion de la recherche, d'éthique et de gouvernance.